Résumé

Le projet "post traitement cancer" porté par le Dispositif d’Appui à la Coordination du Lot-et-Garonne (DAC 47) a débuté. Les partenaires sont nombreux à être impliqués : la Ligue Contre le Cancer, le Comité de cancérologie, les médecins traitants des patients concernés, leur oncologue, la coordinatrice PEPS, l'association SIEL BLEU et le réseau de diététiciens OVIVA. 

Texte

Il a pour objectif de proposer une prise en charge globale aux patientes du secteur Agenais et Villeneuvois qui sont en post traitement de cancer, entre 0 et 12 mois de la fin de leur traitement. Il leur permet notamment d’être orientées par leur oncologue ou leur médecin traitant vers le DAC. 


Une fois intégrée dans le projet, la patiente bénéficie d’un bilan réalisé par un enseignant en activité physique adaptée (APA) de l'association SIEL BLEU. Ce premier point d’étape ouvre une possibilité d'orientation vers un bilan et des séances de suivi diététique, soit en distanciel via une diététicienne du réseau OVIVA et sa plateforme en ligne, soit par une diététicienne libérale. Des psychologues peuvent également être mobilisés dans la prise en charge, pour un bilan et des séances de suivi. 


L’enveloppe budgétaire allouée au projet va permettre à 150 patientes d’intégrer la file active. A ce jour, une quinzaine d’orientations a d’ores et déjà été adressée au DAC 47 et 7 d’entre elles ont pu s’inscrire dans la démarche.


L'outil de coordination utilisé est Paaco-Globule. La Messagerie Sécurisée de Santé est également utilisée pour améliorer et sécuriser les échanges entre les différents professionnels impliqués, médecins et coordinateurs du DAC. Ces services numériques offrent une plus-value à la prise en charge de ces parcours de soins complexes, assurant rapidité autant que sécurité au partage d’informations et fluidité au parcours de santé du patient.