Résumé

Désormais, dans les Landes, les enfants âgés de moins de sept ans pour lesquels sont suspectés des troubles du neurodéveloppement peuvent être orientés vers la plateforme de coordination et d’orientation (PCO).

Texte

Mises en place dans plusieurs départements français, les plateformes d’orientation et de coordination ont pour objectif d’accompagner, le plus tôt possible, les familles dans le parcours de soins de leur enfant pour lequel sont suspectés des troubles du neurodéveloppement. 

 


Dans les Landes, ce dispositif est porté par le CMPP du Centre Départemental de l’Enfance, en partenariat avec le Dispositif d'appui à la coordination – DAC - PTA Santé Landes. Equipée de l’outil eParcours Paaco Globule, la PCO40 peut donc se coordonner de façon sécurisée avec les différents intervenants et assurer un suivi régulier des actions programmées.

 


En fonction des besoins de l’enfant, la PCO met en place des séances avec des professionnels conventionnés (médecins, orthophonistes, psychomotriciens, psychologues, ergothérapeutes…) pour aider au diagnostic puis permettre, le plus précocement possible, de modifier favorablement la trajectoire développementale des enfants. Les soins peuvent avoir lieu en structure ou être réalisés par les professionnels installés en libéral. Les autres intervenants étant déjà conventionnés avec la CPAM, un forfait d’intervention précoce permet de prendre en charge les frais des séances de psychologie, d’ergothérapie et de psychomotricité (qui seront donc gratuits pour la famille) dans la limite de la somme maximale du forfait. Ayant contractualisé avec les professionnels pour les intégrer au dispositif, la PCO est donc en mesure d’orienter plus facilement les familles vers eux en leur transmettant les coordonnées.

 

L’orientation vers la plateforme est faite par le médecin « adresseur » (médecin traitant, pédiatre…) en prenant contact avec la PCO par téléphone au 0 809 109 109.

 


Comme toute structure de coordination, la plateforme a pour mission d’éviter les ruptures de parcours. La durée d’accompagnement est de 1 an et peut être renouvelée un an de plus de manière dérogatoire. En cas d’admission vers une structure adaptée ou lorsque les interventions ne sont plus nécessaires, le suivi par la PCO prend fin. C’est également le cas lorsque les droits d’allocation sont ouverts par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).