Résumé

Dans le contexte de la crise sanitaire, et face à un besoin de limiter les risques de contamination à la COVID-19 des femmes enceintes, il a été nécessaire de réduire le suivi périnatal en établissement et de le transposer au maximum en ville.

Des outils pour faciliter les échanges entre professionnels

Texte

Pour que cette organisation fonctionne au mieux, une bonne communication entre la ville et l’hôpital est indispensable et peut être facilitée par l’utilisation d’outils numériques. Ainsi, les outils identifiés, MSSanté et Paaco-Globule, peuvent faciliter les échanges à différentes étapes de la prise en charge des patientes et des nourrissons, notamment par l’envoi ou le partage de différents documents (compte-rendu d’entretien prénatal précoce, compte-rendu d’échographie ou de consultation, documents de sortie de maternité…).

 


Dès le début de la crise, en avril 2020, l’ARS (en coordination avec le réseau Périnat, le GIP ESEA, et l’URPS Sages-femmes) a communiqué auprès des maternités de Nouvelle-Aquitaine afin que celles-ci s’équipent de boîtes aux lettres MSSanté. Une majorité était déjà équipée et, à ce jour, 88% d’entre elles sont en capacités d’échanger par MSSanté. 

Des actions d'accompagnement auprès des sages-femmes et des maternités

Texte

Dans le même temps, les équipes du GIP ESEA ont été mobilisées pour accompagner les sages-femmes libérales. 307 actions d’accompagnement (information, qualification des besoins, inscriptions à un service MSSanté…) ont ainsi été menées auprès de 179 sages-femmes libérales.

 


En parallèle, 3 pilotes ont été mis en place sur les territoires/maternités de Limoges, Mont de Marsan et Marmande afin d’évaluer les usages de coordination ville-hôpital avec Paaco-Globule dans ce contexte. Les équipes du GIP ESEA ont ainsi accompagné les maternités concernées pour la mise en place de Paaco-Globule, s’il n’était pas déjà présent, et le développement de son usage, notamment de manière intégrée au Dossier Patient Informatisé (DPI) de l’établissement. 

 

Suite à ces actions menées dans le contexte très particulier des débuts de la crise sanitaire, les usages e-santé se sont avérés très variables d’un territoire à l’autre. Face à ce constat l’ARS, le GIP ESEA, et le réseau Périnat ont décidé de poursuivre les actions d’accompagnement de manière plus ciblée sur les besoins métier des professionnels du secteur. 

 


Dans une première étape, le GIP ESEA a démarré un accompagnement du réseau Périnat sur les outils numériques en faisant le point avec chaque sage-femme du réseau sur ses usages selon son contexte d’exercice.

 

Aujourd’hui, une nouvelle étape est à lancer : l’accompagnement personnalisé de chaque maternité. Celui-ci commencera par un état des lieux de l’existant (outils mis en place MSSanté et/ou Paaco-Globule, usages développés) puis se poursuivra, selon les besoins, par le déploiement de Paaco-Globule, l’aide à la mise en place de MSSanté mais également l’accompagnement au développement des usages (accompagnement organisationnel, communication, …).

 

Une fois ce travail mené auprès des maternités, c’est bien sûr vers la ville qu’il faudra se tourner. Des actions d’accompagnement auprès des sages-femmes libérales et des PMI seront menées afin de renforcer les échanges par MSSanté et/ou Paaco-Globule dans le but de faciliter la coordination et la prise en charge des femmes enceintes et des nourrissons.