SSR : Promotion de la Télésanté dans les SSR spécialisés de Nouvelle-Aquitaine

Le contexte d’épidémie COVID-19 a été l’occasion d’autoriser un plus grand nombre de professionnels à pratiquer à distance. Depuis le décret du 23 mars 2020, les ergothérapeutes, orthophonistes, psychomotriciens et kinésithérapeutes ont désormais accès au télésoin, jusqu’ici uniquement envisagé de manière expérimentale.

Une opportunité pour les SSR spécialisés néo-aquitains qui ont pu rejoindre, fin 2020, l’expérimentation « Télésanté en SSR » lancée pour l’occasion par l’ARS Nouvelle-Aquitaine. Les 70 services ciblés ont répondu présents et 18 d’entre eux ont été depuis identifiés comme pilote pour coordonner le déploiement des 3 à 6 services de son territoire. Quatre principaux cas d’usages sont d’ores et déjà identifiés :

  • Les téléconsultations de patients de retour à domicile après une hospitalisation en SSR,
  • Les télésoins de patients de patients de retour à domicile après une hospitalisation en SSR ou MCO, avec la réalisation de soins en visioconférence avec un patient que le professionnel connaît déjà,
  • Les téléconsultations d’orientation de patients hospitalisés pour décider d’une admission en SSR,
  • La téléexpertise, entre les professionnels des SSR et les médecins traitants par exemple.

Courant janvier, se tiendra la réunion de cadrage du projet qui fixera pour les prochains mois les dates clés du déploiement.

Ce projet intervient après une première expérimentation réussie de mise en place de téléconsultations dans 4 équipes mobiles de réadaptation (EMR) de la région aux CHU de Limoges et de Bordeaux, au CH de Saintes et au Centre de Rééducation Fonctionnelle de Salies de Béarn, dont nous pouvons tirer ici un premier bilan.

  • L’EMR du CHU de Limoges a réalisé plus d’une cinquantaine de téléconsultations, des séances d’activité physique adaptée en visioconférence et envisage désormais de mettre en place à court terme de l’eETP en groupe.
  • Au CHU de Bordeaux, l’EMR a mis en place du télésoin par les ergothérapeutes. Par ailleurs, un projet de télé-rééducation des troubles cognitifs et langagiers devrait commencer en 2021.
  • L’EMR du CH de Saintes a réalisé, quant à elle, des téléconsultations assistées (médecin au CH et ergothérapeute au domicile du patient), de télé conseils de matériel avec des photos en appui par les ergothérapeutes, des téléconsultations des plaies des pensionnaires d'EHPAD et EMS. En mai 2020, l’établissement a fait le choix de l’outil Paaco-Globule et envisage de développer de la télé-rééducation par un kinésithérapeute.
  • L’EMR du CRF Salies de Béarn réalise des téléconsultations pluri-professionnelles (avec ergothérapeutes et MPR) avec plusieurs EHPAD (patient alors assisté de soignants) ainsi qu’avec des patients accompagnés de leur proche à domicile.

Des premières réussites qui inspireront certainement les SSR désormais dans la boucle.