Résumé

Après un an et demi d’expérience sur l'utilisation du service "d'Accès aux antériorités" de Krypton, retour sur les usages des professionnels réalisés pour la recherche d’examens d’imagerie et de médecine nucléaire.

Texte

Le service "d’Accès aux antériorités" permet de rechercher des examens antérieurs régionaux indexés sur Krypton et pour les patients pris en charge. Cet accès à Krypton peut se faire depuis un DPI (Dossier Patient Informatisé), un SIR (Système d’information radiologique ou de médecine nucléaire) ou un PACS (Réseau pour le stockage/archivage et la communication d’images). 

 

La recherche d’examens d’imagerie et de médecine nucléaire sur Krypton répond à deux besoins. Tout d’abord, à celui du radiologue/médecin nucléaire qui réalise un examen et qui veut comparer l’imagerie du jour à l’examen antérieur pour rédiger le compte-rendu circonstancié. Ensuite, à celui du clinicien ou du chirurgien qui reçoit le patient en consultation et qui souhaite visualiser l’examen qu’il a prescrit et qui a été réalisé "hors des murs" dans une structure alimentant Krypton. 


La consultation des examens sur Krypton facilite le parcours du patient et sa prise en charge par plusieurs professionnels et dans des sites différents.


Un an et demi d’expérience nous permettent de tirer quelques enseignements sur l’utilisation de Krypton. Bien que ce soit une évidence, les examens sont majoritairement consultés par territoire ou par filière. Un deuxième facteur accroît sensiblement le nombre de consultations pour une même structure, il s’agit de la consultation depuis le DPI. En effet, nous avons constaté que les structures qui ont mis en place le lien contextuel de consultation de Krypton depuis leur DPI ont multiplié par dix, ou plus, les consultations des examens sur Krypton par rapport à ceux qui consultent depuis leur SIR ou leur PACS. 


On peut notamment citer le CH de Pau, le CHU de Bordeaux ou encore l’Institut Bergonié. 

Si on analyse la progression des recherches d’examens régionaux, les points d’inflexion représentent : 

 

  • l’alimentation de Krypton par des sites d’un même territoire ou d’une même filière (par exemple un type de cancer) 
  • l’ouverture de la consultation d’examens depuis un DPI.
Image
Schéma du nombre de recherche d'examens régionaux Krypton par mois

Les sites recherchant plus de 50 examens/mois consultent Krypton depuis leur DPI.

 

Ces constats nous incitent à encourager la consultation des examens depuis un DPI afin que tous les médecins d’une même structure puissent bénéficier des mêmes chances d’accès aux examens de leurs patients.

Image
Schéma des sites recherchant plus de 50 examens/mois sur Krypton
Texte

Le GIP ESEA peut se mettre en relation avec vos éditeurs de DPI pour permettre d’accéder aux examens sur KRYPTON. 

Chiffres clés

Texte
  • 112 sites de production adhérents à KRYPTON
  • 57% partagent déjà leurs examens d’imagerie
  • Plus de 40 000 recherches d’antériorités réalisées depuis février 2021
  • 54 sites consultent les antériorités sur Krypton en septembre 2022 (5 sites en mars 2021)
Titre Aller plus loin
Pour aller plus loin
Texte

Vidéos

Boîte à outils